rene mayer

 

 

Il était un de ces grands commis de l’Etat compétent et imaginatif.
Son étude sur le tracé TGV Nice-Turin, qui n’a malheureusement pas connu de suite, était d’autant plus remarquable qu’il constituait la seule alternative crédible et complémentaire de la liaison Nice-Paris via la vallée du Rhône.
En cas de sinistre dans la zone industrielle au sud de Lyon, le sud de l’Europe serait coupée avec des conséquences dramatiques pour l’économie.
En outre, Nice-Turin permet de rentabiliser le Turin-Lyon qui est à la limite de la rentabilité si ce n’est en-dessous…
Le visionnaire René Mayer n’est plus, mais ses idées devraient être poursuivies et réalisées avec un financement européen.

Pierre LAFFITTE