tas

 

Maturité numérique ? de quoi s'agit-il ? pourquoi s'interroger la dessus ?
Parce que la corrélation entre la santé d'une entreprise et sa maturité numérique est forte.  
La maturité numérique est un indicateur clé de valorisation de l'entreprise. Autrement dit, une entreprise sans maturité numérique ne vaut plus grand chose.
Ce niveau de maturité est devenu tellement sensible que les entreprises "traditionnelles" du CAC 40 rivalisent d'initiatives pour figurer en tête du palmarès e-CAC 40 qui les positionne entre elles sur l'échelle du digital. Idem pour les ETI et les PME, la maturité numérique est devenue un accélérateur incontesté de progrès.

Mais qu'est ce que la maturité numérique d'une entreprise ?
Ce n'est pas la quantité de serveurs et de terminaux déployés : une entreprise peut être très informatisée et avoir une maturité numérique faible. Nous avons tous en tête des exemples de grandes organisations très informatisées qui continuent d'automatiser des processus métiers restés figés et tardent à répondre aux exigences guidées par les nouveaux usages de leurs clients.
Ce n'est pas non plus la taille de son service informatique, de plus en plus d'entreprises performantes n'ont plus de salle informatique, pas de serveurs chez elles, et utilisent uniquement des applications en ligne issues d'un Cloud.   

En réalité, la maturité numérique est un cocktail fait de sensibilité des dirigeants aux apports du numérique et d'un travail en profondeur sur toutes les solutions du numérique qui peuvent valoriser les actifs de l'entreprise, et ces actifs sont principalement immatériels.  

Jusqu'à 86 % des actifs d'une entreprise, autrement dit sa richesse, est immatérielle (source Banque Mondiale). Il s'agit de son capital clients, de son capital humain, de ses marques et brevets, de son organisation, de son agilité, de sa capacité d'intégration dans son écosystème, de sa capacité à capitaliser sur sa culture et ses savoirs, de ses aptitudes collaboratives, de son niveau de responsabilité sociétale et environnementale.

Cette richesse échappe aux indicateurs financiers traditionnels.

Conscients du problème, les cabinets d'expertise comptable, les commissaires aux comptes, les organismes d'évaluation et de cotation des entreprises utilisent des méthodes de plus en plus performantes pour statuer sur l'évaluation extra financière d'une organisation, et valoriser ses actifs immatériels.
En France on utilise par exemple l'outil de notation Thésaurus Bercy, qui évalue notamment le système d'information de l'entreprise, ou encore ISO 9001:2015 qui examine la capacité de l'entreprise à assurer sa pérennité au travers d'une dynamique qui prend en compte les menaces et les opportunités.  

Dans tous les cas, le système d'information est le terreau fertile, le fil rouge, le gisement dans lequel les actifs immatériels cités plus haut prospèrent. Il est le réservoir des richesses de l'entreprise, à la fois point d'ancrage, référentiel, rampe de lancement et propulseur de progrès.


Et le Datacenter dans tout ça ?
Il est un vecteur qui rend tout cela possible. A l'instar de la station service qui permet à l'automobiliste de continuer à rouler, il stocke, protège, et distribue le carburant de l'entreprise : ses informations.

A la fois concentrateur de ressources et bouquet de services, il rend le système d'information plus disponible, mieux protégé, plus agile. Le SI est choyé dans un environnement où tout est conçu pour qu'il soit un puissant levier de progrès.
Le Datacenter est donc un vecteur de maturité numérique !   
          
A bientôt,
Francesco De Simoni
Directeur Général

Reportage FR3

Ce type d'investissement est un événement important pour un tissu économique et reconnu comme un des facteurs d'attractivité d'un territoire.
Au même titre que les aéroports, les ports, les routes, les écoles, les hôpitaux, etc., un Datacenter est une infrastructure qui vitalise sa géographie environnante et stimule l'activité économique.


tas2

>>> Voir le reportage

Plus d'informations sur : https://www.tasfrance.com/