unesco

 

Organisé par l’association des auditeurs de l’IHEST (Institut des hautes études pour la science et la technologie)

Le président MOUSSA Hoummady ouvre la séance avec le représentant de Frédérique Vidal, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Celui-ci précise que l’objectif du gouvernement est de constituer une réserve citoyenne pour la science constituée par les anciens auditeurs de l’IHEST au nombre d’environ 500.

La journée , très dense comporte cinq tables rondes assurées par des personnalités éminentes :

  • Bertrand COLLOMB (Académie des Sciences Morales et Politiques) l’a présidé en 2013 après une carrière industrielle (président de l’AFARGE)
  • Jacques VALADE, ancien Ministre de la Recherche, Sénateur Honoraire, Membre de l’OPECST (Office d’évaluation des choix scientifique et techniques).
    Cet office est le principal instrument de contrôle de l’exécutif par le législatif, c'est-à-dire le parlement.

Les autres tables sont elles aussi présidées parfois par des sénateurs ayant travaillé à l’OPECST dont nombre d’aministrateurs sont présents. Bien que les débats soient un peu raccoucis avec la  salle,

  • Cédric VILLANI, Député, Vice président l’OPECST (conclusion du colloque par vidéo avec moi), et vice président depuis plus de 20 ans de cet organisme.

Dans la conclusion qui m’était confiée,  j’ai parlé pour les auditeurs nombreux dans la salle de deux importantes thématiques liée aux objectifs de l’UNESCO.et qui devraient être reprises en priorité par la réserve citoyenne.                                                                                                                                   

Le premier est la nécessité pour la France de financer massivement les startups les plus dynamiques pour éviter leur délocalisation vers les Etats Unis.

La solution simple et rapide serait d’adopter en France le Small Business Act des Etats Unis. Par exemple à partir du 1er janvier 2018, indiquer que le crédit impôt recherche relève désormais du Small Business Act français et que les entreprises quit touchen  au titre de ce crédit plus d’un seuil à fixer doivent en sous trater une partie à des petites entreprises indépendantes ; ceci éviterait l’émigration de nos meilleures estartups, créatrices de richesses et d’emplois.

La deuxième conclusion importante était de sélectionner parmi les milliers de migrants (qui sont déjà sélectionnés ténacité et sens du risque, ceux dont les capacités intellectuelles paraissent susceptibles d’une intégration rapide, au lieu de les laisser croupir au risque de mal tourner, leur préparer cette intégration par une formation professionnelle pour lesquelles la réserve citoyenne peut être utile.

 Ces deux propositions ont reçu l’accueil enthousiaste de la salle. Et m’ont valu plusieurs contacts intéressants, en particulier un directrice de grande école d’Alger  qui a du fuir l’Algérie pour avoir dénoncé las corruptions dans son ministère. Menacée de mort elle a reçu asile  en France. Elle serait disponible pour cette opération qui intéresse vivement les auditeurs de l’IHEST.

On notera qu’un programme engagé par le Collège de France(Pause) sur la même thématique dont je viens d’apprendre l’existence, rassemble de nombreux scientifiques

 

Pierre Laffitte.

 

Programme de la journée et biographies des intervenants